LE COLLECTIF

Porté depuis 2011 par un duo d’artistes franco-tchèque, Sarah Gerber et Matěj Hofmann, le TDM (Théâtre, Danse, Musique) se reconnaît comme un chantier de création théâtrale et d’expérimentation artistique et se pense comme un réseau, une constellation d’artistes et de praticien.ne.s autonomes appelé.e.s à se rassembler au gré des projets et du désir.

photo site

Le parcours professionnel du TDM commence en 2011 avec la création collective Le Cas Woyzeck à partir de Woyzeck de Büchner. Ce projet reçoit le « Prix Spectacle Vivant 2013 » du Festival Ici&Demain de la Ville de Paris et le second « Coup de Coeur du Public 2013 » du Festival des Arts de la Scène d’Artois, à Arras.

En 2014 le TDM est invité à participer à la « Saturday White Fever » Carte Blanche à la jeune création organisée par le Théâtre Paris-Villette pour sa réouverture.

De 2014 à 2017 le TDM crée différentes versions du spectacle : CÉSAR ou Le Projet Jules César à partir de Jules César de Shakespeare. Pour lequel il est sélectionné au dispositif d’accompagnement de jeunes créateurs« Incubateur International » du Carreau du Temple

En 2016 le TDM crée son premier solo, L’Opium du pouvoir projet pour lequel le TDM est accueilli en résidence de création à Mains d’Oeuvres et à la Comédie-Française.

En 2018, le TDM est invité à créer une pièce pour le Festival de Caves : Programme Arkadia.

La même année, le collectif est invité à créer une performance in-situ pour l’édition 2018 du Festival Terres de Paroles en Normandie, Des nouvelles de Vincennes.

Le collectif travaille actuellement à la création de son nouveau projet, MARIE STUART (La Traque), à partir des textes de Schiller, Bourdieu, Héritier et d’autres matériaux, pour lequel il reçoit notamment le soutien du CDN de Rouen, de l’ODIA Normandie

Publicités